Le Burkina-Faso

Bobo-Dioulasso - Rue commerçante © FDLH

Bobo-Dioulasso – Rue commerçante © FDLH

 

Voici quelques infos sur le Burkina-Faso, un des pays les plus pauvres du monde, au coeur de l’Afrique de l’Ouest.

 

 

 

 

Géographie

Carte Afrique

Localisation du Burkina Faso

Approche historique

Le Burkina Faso est un pays de 16 millions d’habitants. Son niveau de développement est très précaire. Ceci est notamment dû à une grande période de trouble qui dure depuis la décolonisation et tend aujourd’hui à se calmer. L’indépendance du Burkina Faso est principalement marquée par la révolution burkinabée du 4 aout 1983 dirigée par Thomas Sankara, un officier communiste, qui fait de la Haute Volta le Burkina Faso. Ce dernier a été assassiné par l’ex-président Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1987. Compaoré a stabilisé les structure de l’Etat, notamment avec une police et une armée efficaces, faisant ainsi du Burkina Faso un pays sûr. Cependant il a étouffé toute la vie démocratique et toute opposition durant 27 ans, sans politique volontariste de développement économique pour son pays. De nombreuses émeutes se sont donc élevées contre les agissements violents de la police et contre la corruption. C’est pourquoi, en 2011, après la mort d’un étudiant ayant eu affaire à la police, les manifestations organisées sont durement réprimées et le bilan est lourd : une vingtaine de morts, 150 blessés et la radiation de nombreux militaires. Le 31 octobre dernier, Blaise Compaoré démissionne à la suite de nouvelles manifestations. Il laisse place au lieutenant-colonel Zida qui, malgré la promesse d’organiser des élections prochainement, reste flou quant au rôle qu’il veut jouer : s’imposer durablement comme chef d’Etat, s’engager dans la défense nationale ou retourner à son poste ?

 

Le Burkina Faso en chiffre

Avec un IDH de 0.343, le Burkina Faso occupe la 183ème place sur 187 pays.

C’est donc un pays très peu développé mais dont le taux de croissance est élevé, aux alentours de 9%.

Ainsi, le Burkina est particulièrement touché par l’analphabétisme, seuls 28% des plus de 15 ans étant dits alphabétisés, mais aussi par des problèmes de santé, soulignés par le taux important de mortalité infantile : 80 enfants décédés pour 1000 naissances.

La quantité d’eau n’est pas le problème majeur – malgré le nord du pays qui, compte-tenu du climat, connaît tout de même des périodes de sécheresses assez importantes – cependant l’accès à l’eau potable est l’une des questions essentielles soulevées par le gouvernement burkinabé : seulement 10% de la population a un accès à l’eau potable.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *