Arrachage des plantes invasives

Premier expériement - Arrachage de plantes invasives

Premier expériement – Arrachage de plantes invasives

Les cinq compagnons de l’équipe sont dans la zone protégée de la pointe des poulains en train d’arracher des plantes …

UN PASSANT – Mais que faites vous donc ?

LES COMPAS – Rassurez-vous, nous n’arrachons pas les espèces protégées ! … Nous retirons certaines plantes qui envahissent le littoral et étouffent les autres alors qu’elles n’ont pas d’intérêt particulier dans l’écosystème de l’île et risquent de le bouleverser.

Voilà brièvement ce en quoi consistait notre action.

Nous étions chargés d’arracher sur une parcelle de terrain un type de plante bien particulier : la cinéraire maritime.

Sarah Bernhardt

Cette plante a été ramenée de la côte d’Azur par Sarah BERNHARDT, actrice, tragédienne plus précisément à la Comédie Française aux XIX et XXèmes siècles. En effet, celle-ci trouvait la plante harmonieuse et décida de la planter dans le jardin de sa maison située sur la pointe des Poulains, au nord de la Bien-Nommée.

Cependant, la plante a colonisé progressivement les pelouses des littoraux de l’île sans être contrôlée. Aujourd’hui il est donc nécessaire de l’arracher afin qu’elle ne perturbe pas l’écosystème insulaire.

 

En partenariat avec Jérémie, garde du littoral, nous avons donc arraché la cinéraire maritime pendant une journée. Cela nous a permis de mieux comprendre le fonctionnement de la flore sur l’île et l’intérêt de son entretien.

Balthazar avec les plantes arrachées

NB : L’île est également envahie par d’autres espèces invasives telles que la griffe de sorcière, l’herbe de la pampa, la renouée du Japon, le baccharis ou même dans la mer avec l’huître creuse importée du Japon !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *